Quel Pétrin !: Faute de blé, la boulangère a des idées... (Les Farfelus t. 1) par Céline Barré

Quel Pétrin !: Faute de blé, la boulangère a des idées... (Les Farfelus t. 1)

Titre de livre: Quel Pétrin !: Faute de blé, la boulangère a des idées... (Les Farfelus t. 1)

Éditeur: Editions de la Commune

Auteur: Céline Barré


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Céline Barré avec Quel Pétrin !: Faute de blé, la boulangère a des idées... (Les Farfelus t. 1)

Livres connexes

Les Farfelus, épisode 1 : une série originale mêlant satire sociale et scènes de vaudeville, situations loufoques et dialogues truculents. Les personnages de la série amusent, exaspèrent ou surprennent le lecteur mais ne le laissent pas indifférent.

Chaque épisode est indépendant des autres.

Dans cette série, rien n'est vraisemblable mais tout est possible.

C'est une histoire pleine de vie et d'humour qui met en scène des personnages plus vrais que nature dans des tribulations rocambolesques.
Un ouvrage qui porte un message d'espoir : il n'y pas d'âge pour sortir de son cocon et donner un sens à son existence.

Résumé :



Jocelyne, boulangère quarantenaire, s'ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d'une décision politique saugrenue, elle va reprendre en main le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d'administrés au caractère bien trempé.

Comment va-t-elle faire pour lutter contre la toute puissance du Président de France ?

Son fidèle époux va-t-il résister aux assauts répétés de leur nouvelle vendeuse : sexy en diable, bonne à pas grand chose mais prête à tout ?

Jocelyne va, au fil de ses mésaventures, se révéler à elle-même ainsi qu'aux autres.

Dans ce pétrin, vous trouverez des personnages hauts en couleur : des aristos, des gens « normaux », quelques hurluberlus, un réalisateur de films pornos, un curé pas très catholique ainsi qu'un insupportable président.
Afin que la pâte lève bien, l'auteure a ajouté une pincée d'adultère, du suspense finement tranché, une bonne dose de solidarité mais aussi quelques zestes de lâcheté. Le tout nappé d'humour et de fantaisie.

Ce qu'en disent les blogueurs



L'Express, les huit plumes (http://blogs.lexpress.fr/les-8-plumes/2015/12/09/quel-petrin/)

« Une histoire rondement menée et élégamment écrite qui se lit de bout en bout avec grand plaisir et envie de connaître le dénouement. »

Les chroniques acides de Lord Arsenik (https://amnezik666.wordpress.com/2015/11/03/bouquins-celine-barre-quel-petrin/)

« Ma chère Céline je vous demande par avance de m’excuser cette comparaison, mais je serai tenté de vous placer au même niveau qu’un certain Gilles Legardinier. Vous nous offrez un condensé de bonne humeur"

Blog : Aventure littéraire (http://www.aventurelitteraire.com/)

« Nous ne pouvons que vous en conseiller la lecture si vous désirez un moment tranquille à rire aux éclats. Une écriture dont les clichés sont exclus, où le suspense vous fait tourner les pages et qui vous entraîne dans des situations surprenantes et décalées. Un roman qui fait rire tout en étant subtil, avec des personnages loufoques,mais plus vrais que nature et une situation rocambolesque, mais vraisemblable, voilà une lecture pour se détendre »

Vous pouvez lire l'intégralité des chroniques sur le site dédié au roman :

http://celinebarre.wix.com/romans

17 juillet 2016 : parution de "Péril au Fournil !" Une boulangère mène le président à la baguette ! Deuxième épisode de la série Les Farfelus. Chaque épisode est indépendant. Si vous souhaitez lire les deux premiers épisodes, il existe un pack "Les Farfelus" qui les regroupe, il est disponible pour les abonnés Select.


Une page facebook est dédiée aux romans de l'auteur, vous pouvez l'y retrouver : elle y organise régulièrement des concours. N'hésitez pas à l'y rejoindre afin d'être au courant de ses prochaines publications. https://www.facebook.com/celinebarreromans/



Mail : [email protected]
Twitter : @cbarre_auteure

Commentaires des lecteurs, florilège :



"Le roman est très bien écrit, le verbe est riche, précis. L'humour est subtil, scabreux, décalé."

"Beaucoup de dialogues savoureux, ça m'a fait parfois penser à du “Audiard”.